Incontournables à visiter à Oulanbator

Afin que vous puissiez profiter de votre séjour en toute liberté, nous vous remettons la liste des incontournables à visiter à Oulanbator.

MONASTERE DE GANDAN TEGCHILEN

 

Monastère de Gandan, cœur historique et spirituel de la ville, surplombe le centre-ville et s’insère entre quartiers de yourtes et quartiers plus modernes.

Le Monastère Gandan, à Oulan Bator même, avait été conservé en guise de bonne foi par les autorités communistes, mais il a maintenant retrouvé une réelle activité religieuse. Il est l’un des derniers monastères bouddhiques et le plus important de Mongolie.

NARANTUUL "BLACK MARKET"

Marché aux puces de Narantuul (parfois appelé “marché noir” ou “black market”) : on peut trouver de tout aux meilleurs rapports qualité-prix.  A titre d’exemple, début 2012, une toque en fourrure s’y négociait à 80 000 MNT au lieu de 168 000 au Department Store.

Soyez vigilants dans ce grand marché en plein air car les pickpockets y sont nombreux.

Le marchandage est une pratique largement répandue, au marché comme auprès des marchands de souvenirs sur les lieux touristiques.

GRANDE PLACE DE SUKHBAATAR

La place Sukhbaatar est située dans le centre d’Oulan-Bator capitale de la Mongolie. Elle abrite le Palais du gouvernement du pays la statue de Damdin Sukhbaatar, le dirigeant révolutionnaire de 1921, fondateur en l’honneur duquel la place a été nommée jusqu’au maintenant.

MUSEE D'HISTOIRE NATIONALE

Le musée a été créé en 1924. Les collections du musée contiennent environ 50.000 objets historiques archéologiques et ethnographiques datant de la période préhistorique à nos jours. Les objets sélectionnés sont exposés selon l’ordre chronologique et historique dans 10 salles. Bienvenue au musée !

MONASTERE DE CHOIJIN LAMA

Choijin Lama a réuni plus de 300 grands artisans de toutes les régions et les provinces de Khalkha mongol et a fait construire le monastère sous la direction d’Ombo, moine et artisan de l’Ikh Khuree ».

Le monastère est un ensemble unique représentant l’histoire, la région, la culture, l’architecture et l’artisanat  mongol de la fin XIX et du début XX siècle. Il est très connu pour les croyants mongols sous le nom « Monastère de Luvsankhaidav, Choijin de l’Etat » et « Monastère des formules magiques secrètes ». 50 moines répartis en 5 temples et 3 Jasaas assuraient le bon fonctionnement du monastère. Il a été fermé sous les répressions politiques en 1937 et les moines ont été dispersés.

LES AUTRES ARTICLES...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.