L’Histoire des Mongols, c’est celle de l’Humanité

Inspirés par une grande fierté pour leur passé, les Mongols possèdent une opportunité pour un avenir prometteur.

Au fil de plusieurs centaines d’années, les Mongols ont parcouru un long chemin, commençant par une immense conquête qui terrifia la moitié du monde, et s’achevant en une chute qui les refoula dans les coulisses de l’Histoire.

Les Mongols prirent part à l’unification des tribus nomades par les Huns au 3-ème siècle avant J.C, et à la création du grand Empire Mongol par Gengis Khan en 1206.

  • Les troupes dirigées par Attila firent pour la première fois parler des peuples nomades jusqu’aux confins de l’Eurasie lors des invasions des huns au 5-ème siècle de notre ère. La civilisation nomade entra alors dans un âge d’or qui connut son apogée au 13ème siècle avec l’Empire Mongol. Grâce aux conquêtes de Gengis Khan et de ses descendants, les Mongols prirent le contrôle d’un immense Empire qui, en 1294, s’étalait sur 33 millions de kilomètres carrés de la mer Adriatique à l’ouest jusqu’au Japon a l’est et l’ile Java en Indonésie au sud.
  • Puis, dans un intervalle de quelques centaines d’années, on a pu assister à la décomposition de l’Empire Mongol, conduisant notamment à la fin de l’Empire Yuan en Chine en 1368, et, finalement en 1634, à la mort de Ligden Khan, le 37-ème et dernier Khan de la lignée d’or.

Les mongols subirent ensuite le joug des mandchous et des chinois pendant presque 3 siècles, et retrouvèrent brièvement leur autonomie en 1911, avant de connaitre le début de la période communiste sous la direction directe du régime soviétique.

  • Suite à la décomposition de la dynastie Yuan, les mandchous commencèrent à convoiter la Mongolie. Finalement, ils purent occuper d’abord la Mongolie intérieure en 1636, puis en 1691 la Mongolie centrale, et enfin la Mongolie occidentale en 1755.
  • Les mandchous avait pour politique l’expansion du bouddhisme en Mongolie, dans le but de convertir et pacifier la population, transformant des Mongols guerriers en un peuple soumis.
  • Les Mandchous, considérant la Mongolie comme une réserve de ressources, la protégèrent d’abord des ambitions chinoises. Mais finalement, entre 1874 et 1911, toutes les lois interdisant les commerçants et agriculteurs chinois furent annulées.

Passant « directement du féodalisme au socialisme », les Mongols optèrent pour une voie non-capitaliste qui durera pendant 70 ans, jusqu’à la décomposition de l’URSS.

  • La première démarche, pour bâtir le communisme, fût de débarrasser le peuple de l’arriération féodale et de la superstition religieuse. Cela engendrât les purges massives qui furent fatales à 20.000 intellectuels pendant les années 30.
  • La démarche suivante fût de construire des coopératives, dans la perspective de supprimer les différences de classes sociales parmi les éleveurs. Résultat : pas de riches, ni de pauvres.
  • A côté des points négatifs inhérents à cette période de l’histoire, il y en eu de plus positifs, tels le fait que les Mongols sont devenus alphabétisés quasiment à 100%.

Les Mongols choisirent finalement la démocratie, permettant la liberté d’expression et de croyance ainsi que l’ouverture sur le reste du monde.

  • La phase de transition de l’économie planifiée à l’économie de marché a été une période d’errance pour les Mongols, qui ignoraient les règles du nouveau système. Mais au bout de quelques années, les mongols ont assimilé cette liberté de décider de leur vie.
  • Les jeunes ont commencé à se précipiter vers le monde extérieur, avec une grande envie de découverte et d’aventure.
  • Au fur et à mesure, les jeunes deviennent plus conscients de l’importance de revenir à leurs sources, en s’interrogeant sur l’identité des mongols ; leur histoire, la philosophie nomade et la coexistence de la modernité et de la tradition…
Partager cet article

LES AUTRES ARTICLES...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.