Habitat traditionnel mongol “Ger” /yourte/

Idéalement conçue pour les climats extrêmes, la yourte posséde toutes les qualités requises par la vie nomade, légère, rapide à monter, d’une parfaite isolation contre le froid et les intempéries.
Mais elle est aussi un lieu de vie hautement symbolique.Un espace où les hommes et les dieux se croisent toujours.

Sur ces terres mongoles, où l’amplitude thermique est  considérable , moins 35 degrés l’hiver et parfois 40 degrés l’été, le choix des matériaux tient une importance capitale.
Le gros bois était plutôt rare, il a fallu concevoir une architecture légère, utilisant des branches plutôt que des poutres.Quant à la couverture, on emploie ici le feutre, que la laine du troupeau permet d’obtenir.
D’une conception ingénieuse, la ger se compose de plusieurs treillis de bois, associés en murs, et sur lesquels se place une charpente, faisceau de branches convergeant vers l’ouverture du toit. Sur celle-ci, se place enfin une clé,qui assure en partie la stabilité de la yourte.Il ne reste plus qu’à déplier les deux longs rubans de feutre, une ou plusieurs épaisseurs selon la saison, que l’on maintiendra par des cordages.

De même, un auvent est plaçé sur l’ouverture que l’ on peut ouvrir ou refermer en cas d’intempéries.

Les quatre points cardinaux 
Pour la plupart des gers,la surface au sol,terre battue ou plancher,est de 28 m2, ce qui correspond à un treilli de cinq murs.
Toujours oreintées au sud, l’accés se fait par une porte de menuiserie, peinte et ornée de motifs sacrés,fond orangé et géométrie bleues, le plus souvent.Une fois franchi le pas, la piéce s’organise autour du feu, le point sacré où sont posées les trois pierres et le poêle, nourri de petit bois ou de bouses séchées.

La Légende:

D’après la légende, c’est ici qu’est descendu l’ange, celui qui donna trois fils à Alungua, la mère du peuple Mongol.
Côté Est, la place de la femme, sous la protection du soleil. On y pose les choses domestiques, à l’entrée, et le lit du couple plus à l’intérieur, au pied duquel dorment les enfants.Côté Ouest,protégé par le ciel, la partie de l’homme où sont entreposées la selle et les brides des chevaux.
Face à la porte enfin, côté nord,seront placées les choses précieuses, autels aux dieux, photos d’ancêtres,récompenses officielles,instruments de musique et armes. Enfin, si vous vous déplacez sous la yourte, faites-le toujours dans le bon sens des aiguilles du montre : de la gauche vers la droite.
Une façon d’attirer la bienveillance des dieux, sur vous-mêmes comme sur le lieu. Mais c’est aussi la place d’honneur où l’invité va s’asseoir,légérement décalé à l’ouest, tandis que les hôtes, hommes et femmes,s’asseoient à l’Est.
Les Mongols ont toujours considérés la yourte comme le lien privilégié entre le ciel, la terre et les ancêtres. Par l’ouverture du toit, c’est l’immensité du cosmos, Tengir, «la force du ciel», qui pénètre.Mais la terre sur laquelle elle s’asseoit, et qui lui donne sa stabilité, et tout aussi sacrée.

Des régles à respecter

On dit que c’est Genghis Khan lui-même qui aurait codifié les usages de la yourte la façon de l’approcher ou de s’y comporter. Parmis ces régles, souvenez vous qu’il ne faut jamais frapper avant d’y pénétrer et évitez absolument de toucher de la tête le linteau de la porte.

Une fois à l’intérieur,évitez aussi de vous appuyer à une paroi ou un meuble.L’hôte doit donc s’asseoir, toujours coiffé, côté Ouest si il est un homme, et sur la partie Est, pour une femme.Il ne tournera jamais le dos au nord, lá où sont les autels et les hommages aux ancêtres.Cette partie sera réservée aux invités de marque, et à ce moment de la visite, la famille se place dans la partie Est.
Autre grand sujet de respect, le coeur de la ger et son feu sacré,lien entre la terre et le ciel.Ce serait d’y faire une grave injure aux habitants, comme aux dieux, d’y jeter quelque chose.
Quant à la nourriture et à la boisson qui vous sont proposées,elles se saisissent toujours de la main droite,la gauche souttenant celle-ci. 

LES AUTRES ARTICLES...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.